Mercadona

Publié le par philippe roger

Après plusieurs semaines ici à Madrid, je me suis trouvé plusieurs fois dans l'obligation d'aller faire des courses. Pour cela j'ai beaucoup de chance car mon appartement se trouve juste au dessus d'un supermarché, le MERCADONA. Donc pas besoin de marcher des centaines de mètres avec les sacs plastiques pleins à craquer (car ici ils donnent toujours des sacs plastiques aux caisses).
J'ai donc, à la suite de mes multiples emplettes, eu la possibilité de relever les différences entre la France et l'Espagne sur le plan des supermarchés.
Voila alors comment se passe les courses dans un Mercadona espagnol:




La première chose qui choque quand on rentre de ce supermarché c'est le fait qu'il faille laisser tous ses sacs dans l'entrée. Même les mémés doivent abandonner leurs panier à roulettes le temps des courses. Il ya donc des casiers mis a disposition pour y déposer toutes formes de sac susceptible de servir à voler.
Ceci est surement du a l'absence de caméras de sécurité dans ce supermarché. Mais pourtant un vigile est présent, et je crois qu'il n'aime pas beaucoup les français car dès que nous entrons il nous suit systématiquement!
Quoi qu'il en soit cette pratique n'est vraiment pas très pratique (sans mauvais jeux de mots).

La deuxième chose qui change énormément avec les supermarchés Français est la disposition des articles dans les rayons. Impossible de s'y retrouver! De ce fait les premières courses ont pris un temps fou. Et une fois les rayons un peu maîtrisés, la disposition change! Je ne suis pas sur que les chefs de rayons ont reçus une quelconque formation en merchandising. Aucun produit n'est mis en avant, pas de promotions de tête de gondole. Impensable en France. A la caisse au lieu de vendre des chewing gum ou des babioles pas cher et toujours nécessaires (ou pas) on trouve des kits de préparation pour faire des gelées, des fruits au sirop... Pas d’achats impulsifs possibles!

Mais le pire est la circulation dans les rayons. Déjà n'étant pas un très grand supermarché, les rayons ne sont pas larges, mais le véritable problème ici c'est la manutention. En France elle s'opère tôt le matin avant les premiers clients, mais ici elle dure environ de l'ouverture à la fermeture du magasin. Des cartons trainent dans les rayons et les caissières/manutentionnaires impolies rangent toute la journée. Elles vous bousculent en grognant et n'ont aucun respect pour le client. En France le client est roi, mais ici ce sont les employés qui ont l'air de l'être.

Enfin, vous vous doutez bien (et c'est peu être la plus grande différence) que la nourriture en rayon n'est pas la même non plus. La viande rouge est rare, quasiment pas de bœuf. Le poulet lui par contre a la vie belle au rayon frais: les 3/4 des linéaires de viande lui sont dédiés. De succulents petits chorizos à faire frire sont aussi bien représentés ainsi que des étrangéités pour lesquelles 3 mois ne suffiront pas à m'y faire gouter. On ne retrouve quasiment aucune marques françaises, ici c'est Hacendado qui règne sur les étalage (l'équivalent de "marque repère" chez Leclerc).

Je dois dire que j’ai trouvé des articles bizarres : des steaks hachés mi-vache mi-cochon qui ont le gout de chaire a saucisse, des œufs déjà cuits, juste à coté des crus et dans les mêmes emballages (attention aux mauvaises surprises).

J’ai donc assez vite appris à lire les emballages attentivement avant de me lancer.

 

La dernière différence, et pas la moindre, est que tout cela coute moins cher qu’en France. Tant au niveau nourriture que boisson. ¡Que bueno!


(Photos a venir, mais pas evident d'en prendre dans le supermarché)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Sophie 24/02/2009 17:40

Coucou !

Tu as tenté daller faire tes courses au Corte Ingles, tu verras c’est autre chose (beaucoup plus propre, c’est un peu le Monop’ Espagnol..). Il y avait aussi un truc qui m’a beaucoup étonné là-bas : c’est le rayon gâteaux secs. J’avais été impressionnée par la quantité de biscuits à thé ! A croire qu’ils passent leur journée à sucer des gâteaux humidifiés dans l’eau chaude …

Et sinon est-ce que la capitale est toujours inondée de Top-Manta ? (vendeurs à la sauvette de DVD, montres etc…) J’étais habituée à en voir dans les coins touristiques de Paris mais autant que ça jamais !! Et c’est très intéressant de voir comment ils s’organisent pour surveiller les éventuelles rondes de flics et c’est assez impressionnant de voir la vitesse à laquelle ils déguerpissent en cas d’alerte ! Enfin tu en parleras peut être plus tard.

Allé biz à bientôt sur ton blog !!

Estelle 21/02/2009 15:10

Hey Pilippe!
Je vois que malgré nos différents pays, on a droit aux mêmes choses... apart les mémés abandonnant leurs petits caddies à roulettes... ainsi que le vigil qui suit les français !!!!

Bisous!

Le Couz 20/02/2009 11:51

Très intéressant! Vivement les photos pour voir à quoi ça ressemble!
et si tu as envie de me ramener un chorizo... ;-)
Bye!