Comme un jour de travail à Madrid...

Publié le par philippe roger

Quatrième semaine de stage. Je connais désormais bien les personnes avec qui je travaille. Je peux donc profiter d'une petite pause bien méritée pour essayer de vous retranscrire l'ambiance dans un bureau espagnol. (Photo ci-dessous) 


Dans la compagnie où je travaille c'est un peu comme une petite famille: seulement 7 employés âgés entre 32 et 50 ans. Il y a donc une ambiance ultra détendue qui règne.
Le boss m'a d’ailleurs directement averti que ce qui primait ici c'était la collaboration et la bonne entente entre les employés. Il a l'air d'avoir entièrement confiance en eux et il les laisse faire un peu ce qu'ils veulent, à partir du moment où les objectifs sont remplis.

Je pense qu'un exemple de journée pourra vous donner une image assez fidèle de l'ambiance:
J'arrive au bureau à 9h pétante (après une heure de transport en commun). En général seul le boss et une secrétaire sont déjà là. Ensuite c'est le grand défilé des employés en retard. Entre 9h et 10h30 les retardataires débarquent comme des fleurs, sans aucune excuse. Ils passent dire bonjour à tous les employés dans leurs bureaux et leur demandent comment c'est passé leurs weekend, comme si de rien était. Une fois que les employés en retard sont enfin arrivés on pourrait penser qu'ils vont se mettre au travail pour ne pas perdre plus de temps? Mais en général la prochaine étape de la matinée c'est la pause café (certes on ne peut pas vraiment parler de pause car ils n’ont pas encore commencé à travailler).
Cela fait que la journée ne commence vraiment qu'à partir de 11h... 
Une bonne matinée moyenne compte donc environ 3h30 de travail (sans compter les multiples pauses cafés/cigarettes que les employés se permettent de prendre toutes les heures).
Ensuite vient la pause déjeuner (et c'est de loin le meilleur moment de la journée). Mais il faut attendre 14h30 (et les crampes d'estomac) pour aller manger car contrairement à
la France, le repas du midi ne se prend pas à 12h30.
Et dans le petit restaurant brasserie tapas du coin c'est habituel de prendre un menu à 10€ comprenant entrée, plat et dessert, le tout accompagné d'une petite cerveza "San Miguel". J'aime autant vous dire que de retour au bureau (vers 16h) il est très dur de se remettre au travail (digestion oblige).
Les derniers partiront vers 18h30 mais j'ai de la chance car ça ne m'arrive que très rarement de faire des journées complètes.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Sophie 24/02/2009 17:22

Martine Aubry ne serait pas parti faire un stage en Espagne lors de ses études supérieures par hasard ? Ca expliquerait peut être son idée saugrenue des 35 h ???

camouche 14/02/2009 00:01

et bah ta la belle vie mon philou!!! profite bien ça dure qu'un temps :)

Le Couz 13/02/2009 11:22

Salut mec!
Alors comme ça travaille dur en Espagne??? Enfin des gens qui ont compris que faire des heures pour faire des heures ne sert à rien. il suffit d'être efficace!
En tous cas super ton blog! ça fait plaisir d'avoir des tes nouvelles, et de pouvoir partager un peu ton quotidien.
Fais gaffe à toi, gros bisous sur la fesse gauche!

francia 05/02/2009 10:19

Si j'ai bien compris c'est très cool là-bas. Il suffit de savoir arriver en retard au boulot pour être bien intégré! et puis la tchache c'est bon pour ta pratique de la langue espagnole ça!
Bon courage et bisou.

Roger Yves 03/02/2009 22:35

J'espère que ce style de journée de travail ne nuit pas trop à la productivité et que tu pourras en tirer profit dans un bon rapport de stage.
a bientot pour de nouvelles aventures